Ligne & Fils / Emmanuelle Pagano

 

Quand Pagano fait du "terroir", c'est puissant, poétique et ça n'a rien à voir avec le "roman de terroir"

 

 

 

"Dès le sortir de la rivière, on pouvait sentir cette odeur des lieux où se rencontrent l'eau fraîche et les calculs des hommes, une odeur filandreuse et rouillée." (p. 83)

 

Pour donner un aperçu du dernier roman d'Emmanuelle Pagano, on pourrait citer des dizaines de phrases magnifiques. Elle écrit des livres qui donnent envie de lire à haute voix, juste pour entendre et sentir se matérialiser dans l'air de notre chambre l'eau fraîche et l'odeur des lieux. Des livres qui donnent envie d'empoigner un cahier pour ré-écrire ces belles choses tout en crevant de jalousie : mais bon sang comment elle fait pour écrire aussi bien ! Comment ça vient dans sa tête ces images, ces mots ? C'est pas possible de  faire des livres pareils ! (Et je ne vous parle même pas de son précédent livre Nouons-nous, qui est beau à pleurer, à tomber par terre, en fait si je vais en parler dans un moment...)

 

Comme Marie-Hélène Lafon, le Richard Millet de La Gloire des Pythre, le Pierre Michon de La Grande Beune, et quelques autres, Emmanuelle Pagano ancre son dernier livre dans une terre, un terroir comme on dit de nos jours. Mais bien sûr, vous l'aurez compris, P.O.L. ne publie pas de romans "de terroir"  et Ligne & Fils n'est pas un livre dans le genre de l'Ecole de Brive. Et pourtant, les thématiques sont tellement proches : la nature, les saisons, l'eau, l'amour, les rapports entre les hommes, la relation au sol et à son environnement, les ancêtres, la famille et la filiation, le travail, le savoir-faire technique, ce qui façonne les êtres, etc.

 

Dans le roman d'Emmanuelle Pagano, comme dans La Gloire des Pythre et autres où la langue travaille l'auteur et l'auteur travaille la langue, ça sent (voire ça pue), on n'est pas dans le gnan-gnan du "bon vieux temps" où les gens étaient braves et bons dans une communauté villageoise paisible uniquement et temporairement perturbée par un (riche et puissant) pourri-méchant qui fait rien qu'à embêter le héros et l'héroïne qui s'aiment avec simplicité et profondeur. Ici, c'est l'ellipse, l'évocation, la petite touche et le mot toujours juste qui vise vos tripes (l'ellipse va de pair avec le mot juste bien que ça semble au premier abord paradoxal mais quand on veut économiser ses mots il faut que ceux qu'on utilise soient choisis avec grand soin). Ici, c'est avec subtilité et finesse que sont décrites des vies, un temps qui a été. Le "terroir" façon Pagano, c'est beau, mais c'est beau... Même quand elle décrit un seau, c'est beau (p. 94, vous irez voir vous même, on ne va pas tout vous mâcher quand même).

 

Lignes & Fils est paru en 2015 et c'est le premier volume d'une trilogie appelée "Trilogie des rives", ce qui nous laisse dans l'impatience de l'attente de deux autres livres et qui est la preuve que Dieu existe (quand des promesses pareilles nous sont faites, comment douter ?).

 

Pour revenir sur Nouons-nous, le précédent livre d'Emmanuelle Pagano (toujours chez P.O.L., 2013), c'est peut-être-sans-doute un des plus beaux livres d'amour du monde. Attention, notez bien que je n'ai pas dit roman d'amour car il ne s'agit là nullement d'un roman mais d'un livre à la forme déroutante : des fragments, des petits bouts, des miettes d'histoires d'amour, des reflets de sentiments amoureux chopés dans un miroir, dans une flaque d'eau, des détails, des riens et en même temps des mondes qui s'ouvrent, des poèmes en prose, des saynètes de quelques secondes, des mini quartiers de vie qui disent en trois ou quatre mots, un paragraphe, deux phrases, une page (ellipse et économie, mots justes toujours) tout ce que nous savons ou avons à savoir de l'amour.

 

Sur le site de l'éditeur P.O.L. et sur le site personnel d'Emmanuelle Pagano, vous pourrez approfondir votre connaissance de l'univers de cet auteur.

 

 

PS : je me rends compte que je n'ai pas dit un mot de l'intrigue de Ligne & Fils et que ça n'a aucune importance. Filez à la bibliothèque municipale ou à la librairie, exigez-le et lisez-le, point barre. En ce qui concerne Nouons-nous, ne vous contentez pas de l'emprunter à la bibli, achetez-le et gardez-le sous votre oreiller pour le potasser, ça vous fera plus de bien que le dernier livre de "développement personnel" à la mode.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Katharine Jeanbaptiste (jeudi, 02 février 2017 15:46)


    Does your website have a contact page? I'm having problems locating it but, I'd like to send you an email. I've got some recommendations for your blog you might be interested in hearing. Either way, great site and I look forward to seeing it improve over time.

  • #2

    Del Lever (samedi, 04 février 2017 02:05)


    Hi! I know this is kinda off topic but I'd figured I'd ask. Would you be interested in trading links or maybe guest authoring a blog article or vice-versa? My blog discusses a lot of the same topics as yours and I believe we could greatly benefit from each other. If you are interested feel free to shoot me an email. I look forward to hearing from you! Fantastic blog by the way!

  • #3

    Latricia Ayers (dimanche, 05 février 2017 14:48)


    Awesome blog! Do you have any tips and hints for aspiring writers? I'm hoping to start my own blog soon but I'm a little lost on everything. Would you propose starting with a free platform like Wordpress or go for a paid option? There are so many choices out there that I'm completely confused .. Any suggestions? Thank you!

  • #4

    Latoyia Didonato (mardi, 07 février 2017 03:25)


    Hi there, its fastidious piece of writing about media print, we all understand media is a wonderful source of data.

  • #5

    Isela Chaudhry (jeudi, 09 février 2017 04:37)


    Wow that was strange. I just wrote an very long comment but after I clicked submit my comment didn't appear. Grrrr... well I'm not writing all that over again. Anyhow, just wanted to say superb blog!

  • #6

    Ok Marland (jeudi, 09 février 2017 06:31)


    Fantastic beat ! I would like to apprentice while you amend your site, how can i subscribe for a weblog site? The account aided me a appropriate deal. I had been a little bit familiar of this your broadcast offered shiny clear idea

  • #7

    Taneka Bissonette (jeudi, 09 février 2017 09:02)


    Its not my first time to pay a visit this web page, i am browsing this site dailly and obtain fastidious facts from here everyday.

  • #8

    Hannah Caves (vendredi, 10 février 2017 00:05)


    No matter if some one searches for his essential thing, so he/she wishes to be available that in detail, so that thing is maintained over here.